Retour à la page d'accueil

Mission

  • >> La mission lasallienne

    Frère Daniel Elzère, La Gitanie Toulouse

    A travers le monde entier, et en France même, notre mission a des visages multiples. Nous traversons les barrières sociales et oeuvrons partout où il y a des personnes qu’il faut aider à grandir en humanité sous le regard de Dieu. Pour cela, nous exerçons tous un métier dans le monde de l’éducation. Voici ce que dit la Règle des Frères, de la mission lasallienne :

    « Saisi par la situation d’abandon des “enfants des artisans et des pauvres”, Jean-Baptiste de La Salle a découvert dans la foi, la mission de son Institut, comme réponse concrète à sa contemplation du dessein de salut de Dieu. Pour répondre à ce même dessein et à de semblables détresses, l’Institut veut être dans le monde d’aujourd’hui une présence de l’Eglise évangélisatrice.

    Attentif en premier lieu aux nécessités éducatives des pauvres qui aspirent à prendre conscience de leur dignité d’hommes et de fils de Dieu […] l’Institut crée, renouvelle et diversifie ses œuvres selon les besoins du Royaume.[…] Dans leur action éducative, les Frères cherchent à conjuguer l’effort de progrès culturel avec l’annonce de la Parole de Dieu. Ils sont persuadés qu’une éducation respectueuse de l’homme est ouverture à la grâce qui dispose à l’accueil de la foi.

    En vertu de leur mission, les Frères créent des écoles et collaborent à l’animation de communautés inspirées par le projet de saint Jean-Baptiste de La Salle. » Règle des Frères, 11-13

    Découvrir Saint Jean-Baptiste de La Salle, cliquez ici.

  • « Mon bonheur d’homme de foi, c’est de voir grandir ces jeunes. Les entendre dire qu’un jour, ils aideront les autres à leur tour, comme entraîneurs de foot, animateurs de centres aérés… père de leur propres enfants. La vie engendre la vie. Moi, j’aurai enfanté autrement. »

    Frère Marc. Centre ADOS, Lyon. (Interview publiée dans Pèlerin magazine, le 29 mai 2008)

  • >> Éduquer toute la personne

    « Les institutions lasalliennes et leur pédagogie sont centrées sur les jeunes[…] Elles se caractérisent par la volonté de mettre les moyens de salut à la portée des jeunes, par une formation humaine de qualité et par une annonce explicite de Jésus-Christ. […]

    Les Frères considèrent leur métier comme un ministère. Ils sont attentifs à chacun, en particulier à ceux qui en ont le plus besoin. Dans une attitude d’accompagnement fraternel, ils se rendent disponibles à tous et les aident à découvrir, à apprécier et assimiler les valeurs humaines et évangéliques. Ils favorisent leur croissance en tant que personnes appelées à se reconnaître toujours davantage fils de Dieu.[…] Envoyés par leur Institut, principalement auprès des pauvres, les Frères sont conduits communautairement à prendre conscience des racines mêmes de la pauvreté qui les environne et à s’engager résolument, par le service éducatif, dans la promotion de la justice et de la dignité humaine. Cette préoccupation anime aussi l’activité des Frères quand celle-ci s’adresse à un milieu social plus aisé. Ils le sensibilisent aux situations d’injustices dont les pauvres sont souvent victimes. »

    Cette inspiration nous conduit à associer, au cœur de la mission lasallienne d’éducation, enseignement de qualité, promotion sociale et professionnelle, éducation à l’engagement, à la justice et à la paix, éveil vocationnel, annonce explicite de Jésus-Christ à tous, catéchèse ordonnée et pratique des sacrements pour les chrétiens.

    Frère Georges, Garges-lès-Gonnesse

  • >> Être Frère enseignant par Frère Louis Lorenzon

    Il y a différentes façons de servir l’éducation aujourd’hui. Mais, spontanément, on pense d’abord à l’école et au métier d’enseignant. Est-il nécessaire d’être Frère pour être professeur aujourd’hui ? Non. Faut-il être professeur pour être Frère ? Non. Alors, pourquoi suis-je Frère et professeur aujourd’hui ?

    Pour répondre, j’utiliserai le vocabulaire de notre fondateur, Jean-Baptiste de La Salle. Nous sommes appelés pour instruire en enseignant. Trois mots sont importants dans cette courte phrase : - appelés, instruire, enseigner. Appelés : Interpelés, provoqués, secoués par la Bonne Nouvelle annoncée par Jésus-Christ. « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Et quand il y a « appel », il y a « réponse », ou libre refus de répondre.

    Instruire : Instruire du Royaume de Dieu. Comprendre l’importance qu’il y a à être aimé et à aimer, de cet amour qui libère et fait grandir. « La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant » nous dit Irénée, évêque de Lyon aux commencements de l’Eglise. Et nous ne sommes réellement vivants que quand nous jouissons pleinement de notre dignité humaine. Tant d’hommes, de femmes et d’enfants sont aujourd’hui des « handicapés de l’amour ».

    Enseigner : Pour nous le métier de professeur est plus qu’un emploi qui permet de gagner sa vie. Il est ministère : - service de… des jeunes, de la société …, et surtout de l’Evangile qui est notre guide et du Christ qui nous envoie en classe. Quand je fais la classe, je fais de mon mieux pour que les élèves comprennent les règles de français ou de calcul, ou pourquoi notre monde est tel qu’il est, avec ses richesses et ses pauvretés … Mon désir le plus profond est que ces garçons et ces filles, grâce à ce qu’ils apprennent et comprennent, découvrent qui ils/elles sont, grandissent et deviennent des jeunes hommes et femmes qui se savent aimés et capables d’aimer à leur tour. C’est ainsi que notre monde devient chaque jour meilleur, qu’advient chaque jour un peu plus le Royaume de Dieu, que mes élèves rencontrent le Christ Jésus. C’est là le but ultime de notre engagement.

  • >> "Former des adultes dans la tradition lasallienne" par Frère André Jacq

    Frère André JacqJean-Baptiste de La Salle a consacré beaucoup de temps à la formation des maîtres qu’il appelait pour participer à la mission d’enseignement, d’éducation et d’évangélisation des enfants. C’est aujourd’hui encore une dimension importante de notre mission.

    Mon expérience personnelle dans ce domaine me prouve que la formation des enseignants, éducateurs, personnels, touche les personnes à la fois dans leur itinéraire de vie, dans leurs engagements au service des jeunes et dans leurs pratiques professionnelles.

    Je conçois ce travail de formation un peu comme une animation pastorale des adultes. Je m’efforce en effet de les aider à découvrir comment Jean-Baptiste de La Salle, avec ses intuitions pédagogiques, éducatives et spirituelles inspirées de l’Evangile, mais aussi dans son cheminement personnel peut être inspirateur et porteur de sens pour nous aujourd’hui. La formation leur permet de s’enraciner dans une histoire et une riche tradition éducative.

    Les chrétiens n’ont aucune peine à découvrir que ce sont la vie, les paroles et les actes de Jésus qui inspirent le regard lasallien sur le jeune, la relation éducative, le travail en équipe, la proposition de sens à la vie etc.… Mais quelles que soient leurs croyances et leurs convictions, à condition cependant qu’ils reconnaissent la dimension spirituelle de toute personne humaine, des éducateurs trouvent aisément dans le projet éducatif lasallien, une source de sens pour leurs pratiques professionnelles.

    Avec bien d’autres, j’ai acquis la conviction que notre héritage lasallien n’est pas accompli, que les valeurs qui nous ont été transmises ont été seulement esquissées par ceux qui nous ont précédés. C’est pourquoi, la formation permanente lasallienne donne à chaque génération d’éducateurs la possibilité de se constituer comme héritière et dans le même temps fondatrice.

    Comme Frère, j’ai toujours été habité, et je le suis de plus en plus, par cette invitation que nous adresse J.B. de La Salle à contribuer, autant que Dieu le demande de nous, au salut de ceux qu’ils nous a confiés. (Méd.193.3). Je m’efforce d’entendre pour moi-même, mais également de répercuter auprès des éducateurs son appel : "Tâchez d’en sauver quelques-uns". Je m’efforce de leur montrer comment concrètement, dans l’exercice même de leur métier, ils peuvent contribuer au salut des jeunes.

    Cette préoccupation nourrit, ma réflexion, mes recherches, mon travail et ma prière pour que l’école lasallienne soit vraiment un lieu de salut, humain et spirituel, pour les jeunes et pour les éducateurs. C’est le coeur de ma vocation apostolique. C’est pourquoi, dans mon travail j’essaie de témoigner le plus concrètement possible de ma foi en l’homme appelé au salut et de ma foi au Christ sauveur.

    Ma consécration baptismale et religieuse donne sens à ces engagements. Ma prière, ma relation à Dieu se nourrissent de la Parole de Dieu, mais également de tous ces éducateurs que je rencontre et des jeunes dont ils s’occupent : Seigneur, répands sur eux ton Esprit ! Seigneur sauve-les !

    La formation pour adultes

  • >> "Engagé dans la mission avec les Frères." par M. Pascal FORET

    En 1981 un livre, « La Conduite des Ecoles Chrétiennes » bouleversa mon enseignement et ensuite ma vie. J’y découvris une identité collective très forte se manifestant dans le mobilier scolaire, l’architecture, les contenus d’enseignement, la civilité, les temps dédiés à Dieu, en un mot un habitus lasallien. Ce livre daté de 1705 s’incarna ensuite dans des Communautés, donc des hommes, à Joué les Tours, Agen et maintenant à Toulouse.

    Vingt - sept ans après les hommes ont vieilli mais l’Esprit et le Cœur sont porteurs de la même audace (EDDE, SEMIL, Gitanie, Décrocheurs…), de la même générosité, y compris pour cette dernière vertu, dans les moments communautaires auxquels nous sommes invités.

    A ce jour l’enjeu est clairement défini et part d’un constat simple – l’identité collective lasallienne n’est plus uniquement représentée par l’identité du Frère des Ecoles Chrétiennes – et c’est à nous Frères et Laïcs, dans un pluralisme fécond, celui qui se vit chaque jour dans les établissements du réseau, de définir les nouveaux contours du « Corps », avec comme figure de référence le Fondateur. Ce corps collectif qui a fait la force des Frères, qui crée un sentiment d’appartenance, d’adhésion à une totalité qui dépasse l’individu, l’enveloppe et le protège.

    Des documents pour mieux connaitre la mission des Frères


lasallefrance.fr
A propos de ce site | Contacter le délégué aux vocations | Mentions Légales | Propulsé par Spip et Desbenoit